• +33 (0)6 59 44 50 28
  • contact@jecreetonlogo.com

Comment créer un logo efficace que l’on retienne au 1er coup d’oeil ?

Comment créer un logo efficace que l’on retienne au 1er coup d’oeil ?

La création d’une identité visuelle n’est pas une chose aisée. Un réel travail de fond, de recherche et de créativité sera essentiel pour que le client reconnaisse votre secteur d’activité en un clin d’œil, tout en attisant la curiosité et permettant ainsi de mémoriser votre image de marque plutôt qu’une autre. Différentes caractéristiques, voire sens cachés, ouvriront les portes à cette envie de vous connaître en facilitant la mémorisation du logotype. Décryptons ensemble quelques logos afin d’illustrer certaines caractéristiques qui vous paraîtront beaucoup plus claires une fois décelées.

Double sens et espaces négatifs

Certains logos sont tout à fait uniques et présentent un double sens qui devra être décelé. En effet, se limiter à un simple symbole pour définir votre image de marque, tout professionnel saurait le faire. Mais apporter une réelle identité s’appuie sur une optimisation du symbole et autres éléments composant le logo.

Prenons l’exemple du logo TGV. Celui-ci réalisé au début des années 2000 est somme toute simpliste. La typographie unique retranscrit le monogramme du Train à Grande Vitesse, fierté nationale. Mais en y regardant de plus près, ou plutôt de manière inversée, nous constatons que la typographie n’a pas été choisie totalement au hasard. Le sigle donne ainsi la forme d’un escargot. La lenteur inversée de l’escargot permet ainsi de mettre en valeur les records de vitesse des trains de la compagnie : plus de 300km/h sur le réseau ferroviaire français.

Pour ce qui est des espaces négatifs, la recherche sera là aussi omniprésente. Encore une fois, un logo semble minimaliste, séduisant, et il attise d’autant plus notre curiosité lorsque les sigles ou symboles cachés sont décelés. Là apparaît tout le génie de son créateur. Prenons à nouveau en exemple une marque française : Carrefour. Cette subtilité est vieille comme le monde. Certains d’entre vous n’en auraient peut-être pas eu encore vent. Constatez-vous le « C » caché entre les parties rouges et bleus d’un losange dont les contours ne sont pas terminés.

Un autre pour le plaisir, le logo de Toblerone. Un petit tour en Suisse pour les amoureux du chocolat. Dans la montagne du logo, vous pouvez constater un ours dressé sur ses deux pattes arrière. Cette subtilité fait référence à l’emblème de la ville de Berne, ville d’origine de la fondatrice de la marque, Tobler.

pc clavier noir

Couleur, tendance, typographie, simplicité et sens, il est important de ne rien négliger lors de la conception de son logo.

Les données essentielles

Au-delà de ces petites subtilités parfaitement réalisées, il y a des points cruciaux à prendre en compte pour la réalisation d’un logo mémorable.

1. La couleur : Tout d’abord, votre logo doit être parfaitement décelable et réalisé en teintes de gris. C’est le point essentiel avant d’y ajouter de la couleur. Quand vient l’étape de la colorimétrie, il est essentiel de ne pas trop en faire. Trois couleurs au maximum seront alors le ratio à ne pas dépasser. Par les dégradés, vous donnerez un effet d’optique, une profondeur de champ. De plus, je vous invite à relire notre article sur l’importance des couleurs et les messages qu’elles véhiculent.

2. S’inspirer des tendances, mais préservez la singularité de votre identité : Sur ce point, il faut être intransigeant. Les tendances actuelles peuvent vous permettre d’avoir une inspiration, mais il ne faut pas trop en user, car une identité visuelle doit être avant tout intemporelle. De plus, vous ne serez pas le seul à avoir la même idée suivant la mouvance du moment. S’en inspirer est une chose, mais forcer les traits pour que l’on comprenne à quelle mode vous faites référence ne vous rendra aucunement service, ni même « populaire ».

3. Une typographie personnalisée : Nombreuses polices de texte sont accessibles pour vos documents en tous genres : cartes de visite, flyers, affiches publicitaires, … Mais dans le cadre d’un logotype, créer sa propre typographie permettra à votre clientèle de constater une nouvelle fois votre singularité. L’exemple le plus caractéristique est le visuel de Coca-Cola. Mémorable comme jamais, l’entité de l’enseigne est notamment due à cette typographie unique, et surtout souvent parodiée.

4. La simplicité : Être minimaliste peut aussi avoir du bon. Prenez le logo d’Apple. Le symbole très facile à reproduire d’une pomme croquée. Comment faire plus simple et plus mémorable que cela ?

5. Proportion et symétrie : La création d’un logo n’est pas une simple réalisation à main levée. Certaines proportions doivent être prises en compte. Un infographiste comme un simple dessinateur utilisera des formes symétriques, telles que des cercles, des rectangles, des carrés invisibles pour que l’ensemble s’accorde.

Laurent Bayot

Scroll To Top